Acheter une péniche : un marché immobilier de niche

0

Les péniches et les maisons flottantes constituent un marché immobilier de niche, avec des prix relativement élevés. En effet, pour habiter sur l’eau, un acheteur doit trouver à la fois la maison (péniche, maison flottante, voilier) et le mouillage, qui correspond au terrain dans l’immobilier traditionnel.

Or les mouillages sont beaucoup plus rares que les terrains, particulièrement dans les grandes villes.

Trouver un mouillage

Chaque ville a sa propre politique en ce qui concerne l’octroi de mouillages pour une résidence permanente. A Paris, qui concentre les trois quarts des maisons flottantes, un mouillage coûte 1.500 € par an. Comme ce mouillage appartient au domaine public (la Ville de Paris), il ne peut pas être vendu, mais il fait l’objet d’une Convention d’Occupation, pour une durée de cinq ans. Cette convention, autrefois renouvelable par tacite reconduction, doit désormais être redemandée avant l’échéance.

L’habitat sur l’eau serait-il précaire ? Oui et non, car les motifs de refus de renouvellement sont strictement définis, selon un cahier des charges assez facile à respecter. De plus, en cas de refus, la ville a l’obligation de proposer un autre emplacement, proche.

Point important : le propriétaire d’un bateau ne peut pas transférer sa convention à une autre embarcation, ni la mettre en sous-location.

D’autres villes ont mis en place une politique différente. Amsterdam, par exemple, n’accorde plus de permission de mouillage dans les canaux centraux, depuis plusieurs années, mais permet la transmission de gré à gré de la convention.

Acheter et aménager un bateau

En France, le bateau de prédilection pour habiter sur l’eau est la péniche « Freycinet« , dont le nom correspond à un gabarit. C’est la péniche classique, qui peut passer à travers tous les canaux.

Selon l’état et les aménagements, ce type de bateau peut coûter entre 170.00 € et 700.000 € pour les plus luxueux. Avec 170 m² de surface habitable, on reste largement en dessous des prix d’un appartement parisien de surface équivalente, d’autant plus que la cession de péniche n’est pas soumise à des frais de notaires, comme un achat immobilier classique.

Une péniche est un grand espace, de type loft, avec la possibilité d’une jolie terrasse sur le pont. Si l’on décide d’être sédentaire, on gagner une belle surface en supprimant le moteur, mais l’on se prive du plaisir de partir en vacances dans sa propre maison à travers le très beau réseau de canaux français.

Une nécessité  : s’informer

On compte environ 2.000 habitations permanentes flottantes en France (donc en excluant tous les bateaux exploités de façon touristique, soit pour des croisières, soit comme hébergement insolite). Il s’agit donc d’un tout petit monde, assez accueillant, et le bouche-à-oreilles vous permettra sans doute de trouver le bateau de vos rêves.

Autre solution : vous pouvez déjà vous renseigner sur internet. Un site comme Vivre sur l’Eau donne des conseils concrets pour l’aménagement d’une péniche et détaille par exemple, dans cet article, toutes les formalités nécessaires pour s’amarrer en toute légalité.

 

Share.

Leave A Reply