Crédit immobilier : quoi de neuf en 2017 ?

0

Les dispositifs tels que le prêt à taux zéro et Pinel sont reconduits en 2017, ce qui fait appel à de nouvelles obligations pour les propriétaires d’immeubles et de copropriétés. Un nouvel encadrement des loyers s’établit dans certaines zones. Pour cette année 2017, les changements dans le domaine de l’immobilier seront à l’horizon. Focus.

Les avantages fiscaux

L’année 2017 est une source de nouveautés et de changements pour les acteurs de l’immobilier. Même s’il est difficile de prévoir la période où les taux de crédit immobilier seront en hausse et leur future évolution, la bonne nouvelle est qu’il est possible d’avoir un aperçu des mesures entreront vigueur l’année prochaine. L’un des plus importants changements concerne la prolongation des avantages fiscaux dans le domaine de l’immobilier.

Le prêt à taux zéro va continuer sur l’année 2017, avec les mêmes modalités qu’en 2016. Vous pouvez en savoir plus sur le blog immo monconseillerimmo.com. Ce prêt a un réel succès auprès des bénéficiaires, et leur donne l’opportunité d’emprunter jusqu’à 40% du montant permettant d’acheter ‘un bien immobilier neuf ou qui a besoin d’une forte rénovation. Les accédants peuvent reporter de quelques années le début du remboursement, ce qui constitue un atout pour les emprunteurs.

Les réformes des lois

Le Pinel bénéficie d’une reconduction jusqu’au 31 décembre 2017, soumise à certaines conditions. Jusqu’à maintenant, il est possible de diminuer ses impôts un part de la somme investie dans l’achat d’un bien immobilier loué durant au minimum 6 ans. La somme réduite va dépendre en partie de la durée d’investissement, qui varie à celle de la mise en location. Les taux sont respectivement de 12, 18 et 21% de diminution pour 6, 9 et 12 ans.

Pour le Censi Boulevard, les privilèges de la « résidence touristique », seront restreints en 2017 à la diminution d’impôt sur les travaux de rénovation énergétique du bâtiment. Ce qui permet aux propriétaires de retirer 20% du montant des travaux, sur le plafond de 22.000 euros par logement.

La Loi Alur est un dispositif axé sur l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur). Elle a été promulguée depuis le 24 mars 2014 et comprend de nouvelles mesures, mais en général la publication de certaines parties des décrets d’applications a tendance à être retardée.

Le diagnostic technique global (DTG) des immeubles en copropriété passe de 15 ans à 10 ans. Les immeubles présentant des problèmes d’insalubrité sont désormais soumis à ce DTG, peu importe leur date de construction. Ce diagnostic est assez complet avec une série d’analyses et de mesures sur l’ensemble des murs, des toits, des parties communes … A partir du 1er janvier 2017, un audit énergétique est mis en place ainsi qu’un état de la situation légale du syndic et une estimation des travaux et des coûts.

Share.

Leave A Reply